Comment financer la construction de votre maison ?

Avez-vous un déjà plan en tête pour votre future maison ? Maintenant, vous devez entrer dans la phase de financement du projet car la construction d’une maison n’est évidemment pas gratuite. Le développement du financement peut prendre plusieurs formes car selon votre situation familiale, vous pouvez bénéficier de certains prêts auxiliaires et de nombreuses aides financières. Faisons un état des lieux de ces différents éléments qui devraient faire de vous un fier propriétaire de maison neuve.

Les crédits et contributions personnelles

Avant de faire un prêt, il est conseillé de prendre en charge vos apports personnels. En fait, plus vous économisez pour le financement construction maison, moins vous empruntez à la banque. Cependant, en plus de cet aspect pratique, il est important de savoir que les organismes de crédit, y compris votre banque, sont en tête de liste, surtout lorsque les emprunteurs font des dons et qu’ils vous en seront reconnaissants. Afin de rendre crédible votre dossier de fonds, il est recommandé de disposer déjà d’environ 20 % du budget total.

Ensuite, pour votre contribution personnelle, vous n’avez pas nécessairement besoin de conserver la somme pendant de nombreuses années. En fait, votre financement peut être composé de prêts à taux zéro ou de prêts auxiliaires. De plus, le propriétaire peut montrer son investissement sous forme de terrain, qui était auparavant acheté avec ses propres fonds. Dans tous les cas, les dons doivent d’abord convaincre la banque de votre capacité à épargner. S’il est possible d’emprunter sans financement construction maison personnelle, il est tout de même nécessaire de fournir une information emprunteur particulièrement stable.

Différents prêts auxiliaires

En plus des prêts hypothécaires traditionnels, le gouvernement propose également de nombreux prêts bonifiés, vous permettant d’établir vos propres apports personnels ou de compléter les prêts classiques qui sont insuffisants pour votre financement construction maison. Voyons leur composition et essayons de savoir s’ils peuvent être revendiqués. En haut de la liste se trouvent les prêts à taux zéro, généralement appelés PTZ. Le principe de ce type de crédit est simple car il ne nécessite pas le paiement d’intérêts. Vous n’aurez généralement pas à payer une somme colossale de frais accessoires pendant la période hypothécaire. Ce crédit est réparti entre toutes les banques et peut couvrir jusqu’à 40 % du montant total de votre projet de construction.

L’aide d’État indirecte

Le gouvernement fournit également une aide indirecte après la construction de la maison. Parmi ces derniers, on retrouve notamment l’exonération de la taxe foncière de 2 ans, c’est-à-dire le crédit d’impôt pour conversion énergétique, qui vous permet de faire une économie de 30 % sur vos dépenses d’équipement. La taxe sur la valeur ajoutée est réduite à condition d’attendre 2 ans après la livraison de la maison. Cette somme vous permet de faire des travaux car la taxe sur la valeur ajoutée connaît une réduction de 10 % ou de 5,5 % et normalement de 20 %.

Dommage ouvrage particulier : comment ça marche ?
Les avantages de faire construire sa maison